Annie's Bar (Monde Alterné)

Aller en bas

Annie's Bar (Monde Alterné)

Message  Angelirium le Ven 31 Déc - 1:21



Personnage : Fulang
Partie précédente sur Annie's Bar (Monde Normal) dans le quartier touristique
Accessoire :
Chaîne, Cellulaire.

Le mal de crâne me lâche tranquillement et ma vision semble moins troublé. Il me faut un temps pour réaliser qu'elle est en fait totalement rétabli mais que les alentours ne sont plus les mêmes. Bien sûr, la disposition des lieux se ressemble. Le comptoir, la porte, les tables de billard, tout y est. Sauf que les murs sont jaune, terne, rouillé, le sol est un vieux grillage et les portes et fenêtre son condamné. C'est comme si des millions d'années c'était déroulé en l'espace de quelques secondes et m'Avait projeté dans une noirceur presque totale. IL n'y a qu'une lampe au plafond pour éclairer les alentours. Elle vacille d'un coté comme de l'autre au bout de sa corde projetant des ombres inquiétantes sur les murs.

Le chat, le chat a disparu. Il ne se trouve plus devant la porte.

Presque aussitôt, j'entend le bruit d'un grichage, un bruit statique. Il me faut un temps pour me rendre compte que c'est mon cellulaire dans mes poches. L'écran est complètement blanche, il n'y a ni heure, ni écran de fond, mais que ce bruit statique de plus en plus fort. J'ai l'écran au bout du nez, ce qui m'empêche de voir plus loin. C'est un bruit de pas qui me fit sursauter, un bruit de pas lent mais régulier.

Devant moi, sortant de derrière le comptoir du bar, une femme, du moins c'est le plus proche de ce que je pouvais décrire, s'approchait de moi. Mais si j'ai du mal à la catégoriser dans la section femme c'est sans aucun doute parce qu'elle ne semble pas humaine, elle ne peut pas l'être... c'Est un mannequin de centre d'Achat. Un mannequin sans visage dont on lui a collé la peau morte d'un cadavre. On peut voir les trous pour les yeux, le nez et la bouche sans pour autant n'y avoir d'oeil ou de langue, juste le crane lisse du mannequin. Le pire, c'est que la peau colle par le sang séché. Ses mains fixe et ses jambes raides se bouge vers moi maladroitement, produisant un son creux à chaque fois qu'elle passe sur le sol grillagé.

Et elle porte cette robe. La robe rouge d'Ashanti. Ce serait donc elle que j'ai vu marcher vers le Annie's Bar ? Pourtant, la chose ne semblait pas avoir du mal à se déplacer ainsi. Elle courait et le mannequin a du mal à mettre un pied devant.

- Ashanti ? Tu es ici ? Criais-je comme si je craignais que cette chose ait pu attaquer Ashanti et voler ses vêtements.

C'était stupide, je m'en rend compte, cela a donné le temps à la créature de s'approcher suffisament et tenta de me frapper avec force. Malgré la maladresse de ses mouvements, elle réussit à m'atteindre et manqua de peu de me disloquer l'épaule. Comment pouvait-elle avoir frappé si fort ?

Reprenant mes esprits, je respira un bon coup (un air nauséabond et acre) et saisit ma chaine à deux mains. Je commença par la frapper d'un seul coup. Et frappait et frappait encore, fou de rage, jusqu'à ce qu'elle n'ait plus le temps de bouger. Quand elle s'effondra à genou, les deux bras désarticuler en signe de protestation, je me glissa derrière elle et tenta de l'étrangler.

Une image vint à moi. Un homme de 25 ans derriere un mannequin à genou entrain de l'étrangler. C'était absurde, impossible. Pourtant, j'eu l'impression que la vie quittait ce corps qui devrait être éternellement inanimé. Dans sa robe rouge, le cadavre du mannequin cessa de bouger pour de bon.

Le souffle court, à bout de nerd, je regarda autour de moi et tenta de trouver une solution. Je devais m'échapper de ce cauchemar.

Mais pas sans Ashanti.

À suivre ici...
avatar
Angelirium
Admin

Messages : 75
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://silenthillrpg.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Annie's Bar (Monde Alterné)

Message  Angelirium le Ven 31 Déc - 18:38



Personnage : Fulang
Partie précédente sur Annie's Bar (Monde Normal) dans le quartier touristique
Accessoire :
Chaîne, Cellulaire.

Pense Fulang, pense ! Mais mon cerveau est en bouilli. L'ambiance ne me plait pas, mais j'y trouve une certaine appréciation, j'ignore pourquoi. Comme si c'était chez moi en quelque sorte. Il y avait un air de familiarité dans tout ça. Mais je n'arrivais pas à mettre un doigt sur la raison même de ce sentiment.

La porte menant à l'extérieur est fermé. Impossible d'Arracher les planches de mes mains, je dois soit trouver quelque chose pour l'ouvrir ou trouver un autre passage.

La porte du fond, en revenche, est ouverte. D'une seule main, j'arrive à l'ouvrir malgré la rouille qui offre une certaine résistance.

De l'autre coté, je trouve un simple escalier dans un passage étroit. Je m'y précipite, ne lâchant pas la chaine des mains. Ma seule arme. Mon cellulaire quant à lui repose dans la poche intérieur de ma veste maintenant, plus proche de mes oreilles. Il semble me prévenir des danger d'une façon inexplicable.

La pièce au-dessus du Annie's Bar n'est qu'un seul petit appartement. Sans doute pour le propriétaire. Il y a une cuisine minuscule, un lit et un divan avec un téléviseur. Ce devait être beau en temps normal, mais là, le lit est complètement maculé de sang, la télé est défoncé et les murs et la table sont tout aussi ravagé que le premier étage. De plus, dans une énorme casserole, quelque chose d'immonde semble mijoter. Mais mon instinct de survie (et surtout parce que je veux garder mon dernier repas, j'ignore combien de temps je vais être sans manger), me dicte de ne pas regarder.

Sur le mur du salon, il y a une inscription. On dirait du sang...

Ta place est ici, parmis les damnées

Ignorant ce que cela signifiait, et si ça s'adressait à moi, je m'en désintéressa et me dirigea vers une feneêtre. Elle était bien fermée et dehors il faisait si noir que je ne pouvais voir la rue. Mais il n'y a pas de bâtiment autour et je n'ai pas envi de me briser le cou en essayant de descendre.

UN téléphone se mit à sonner, ce n'est pas le mien. Scrutant la pièce du regard, je trouve un combiné reposant sur le comptoir, partiellement caché par le réfrigérateur dans l'angle que je suis. Même si ce n'est pas chez moi, je m'y précipite.

- Allo ? Dis-je d'un ton faussement calme.
- Fulang ? C'est bien toi ?
- Ashanti, tu es ici ?
- Fulang, vient me chercher... je.. je ne comprends pas ce qui se passe !
- Où es-tu ?
- On dirait une sorte d'hopital, il y a quelque chose à mes trousses...

Au bout du combiné, il y eut une sorte de hurlement, plus un rugissement. Ma main se mit à trembler, la sueur se glaça sur mon corps. Qu'Est-ce que c'était ?

- J'arrive.. Ashanti ?

Ça avait raccroché. Plus aucun son n'émanait du combiné. Mais voilà que le mal de tête me reprenait, plus insistant. J'attendais résonner dans ma tête un miaulement assourdissant... c'était insupportable... qu'Est-ce qui m'Arrive ? SUis-je entrain de perdre la raison ?

Tranquillement, je sens que je me dirige vers un autre lieu... quelque chose m'attire... l'odeur autour de moi devient insupportable. On dirait... les égouts(Monde Normal)...
avatar
Angelirium
Admin

Messages : 75
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://silenthillrpg.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum