Fin de Nathalie Miller : "Madness"

Aller en bas

Fin de Nathalie Miller : "Madness"

Message  Yann le Mar 21 Jan - 8:18

Personnage : Nathalie Miller
Partie précédente sur Heaven dans le Nowhere.
Accessoires : Téléphone portable, couteau de défense

Fin « Madness »


Je la vis s’approcher lentement mais sans hésiter.
Un coup de hache en pleine face et c’est fini pour moi.

Et merde…
Comment faire ?

Chercher à la raisonner ne servira à rien, elle va quoiqu’il arrive chercher à me tuer.
Il me faut trouver un moyen, une ruse, peu importe, pour parvenir à la tuer avec l’aide de mon couteau.

Je recule lentement mais remarque alors la fin de la plate-forme.

D’un réflexe providentiel, je pus éviter de justesse son coup fatal.

Je voulus contre-attaquer aussitôt sans réfléchir mais elle pare mon coup et me bloque la main.
Je ne lui laisse pas l’occasion de se servir de sa hache et lui bloque à son tour la main.

Nos lames ne sont pas loin l’une comme l’autre de la chair de chacune.

On peut se croiser nos regards dans cette position mutuellement intenable.
Si le sien est rempli de haine, elle peut sûrement voir le mien qui est déterminé et qui ne tremble pas.

Je n’ai plus peur d’elle…
Je n’ai pas peur de la mort…

Je compte bien en finir avec elle, celle qui me hante depuis tout ce temps…
Je veux gagner ma liberté !

Dans un geste de rage, je l’emporte avec moi au sol sans qu’elle puisse m’en empêcher.
Mais j’en perds mon couteau dans la chute.
Fort heureusement, ma pression lui a également fait perdre sa hache au passage.
Nous sommes donc à armes égales si je puis dire…

Mais je suis avantagée, je suis sur elle et elle est sous mon contrôle.

« Espèce de salope ! Lâche-moi !! »

Malgré ses coups violents envers moi, je ne lâche pas prise et cherche alors à réaliser la dernière chose qui me sauvera…

L’étrangler ici et maintenant de toutes mes forces !

Elle comprit aussitôt cela mais ses efforts restent vaines, elle ne parvient pas à me faire lâcher prise.
Je prends un malin plaisir à la voir enfin paniquer, qu’elle ne contrôle plus son propre destin ou son désir de vouloir me contrôler ou me tuer…
Pour une fois, c’est moi qui sera le bourreau…
Son bourreau.

Dans une dernière parole pendant qu’elle agonise, elle me menace une dernière fois d’une voix très affaiblie.

« Me tuer ne changera rien… Je continuera à te hanter jusqu’à ce que tu trouves toi-même la mort… Je te le garantis… Et on se retrouvera… Tu ne peux te séparer de moi comme tu l’entends, je suis ta vraie personnalité, tu es la fausse depuis toujours ! L’hypocrite c’est toi ! »
« TAIS-TOI !!! Va au diable et ne reviens jamais ! »
« Ha ha ha… »



Ça y es…
Je ne ressens plus rien en elle qui la maintenait en vie.
Je l’ai tuée…

J’ai complètement détruit cette mauvaise partie qui est en moi !
J’ai changé mon destin qui semblait voué à l’échec…
J’ai vaincu Silent Hill !

Je me relève, encore avec les mains à moitié en compote et ensanglantés suite au choc et aux forces que j’ai mise dans ce dernier acte.
Je regarde tristement ce mauvais côté de moi qui m’avait hanté pendant toute ma vie jusqu’à maintenant.

Mes chaînes sont enfin brisées…
Plus qu’à revenir à la Réalité désormais…





Mais comment ?
J’ai beau regarder autour de moi, aucune sortie de ce « monde »…

J’entends alors mon téléphone portable sonner sans aucune raison.
Je l’en avais presque oublié avec tout ça et il m’aura bien fait sursauté une fois n’est pas coutume.

Qui peut bien m’appeler ici au fait ?

Je réponds…

« Oui ? »
« Alors ça gaze ? »

Mais cette voix, c’est…
ELLE ?!

« Mais comment… »
« Tu es encore chez moi… Même morte, tu es encore chez moi… »
« Et… ? »
« Regarde un peu ta poitrine gauche… »

Terrifiée, sentant subitement une grande douleur, je ne pris même pas le temps de voir normalement ma poitrine, j’en ai direct enlevé mon T-shirt pour voir ça en grand.

Et à ma grande horreur, j’aperçois le résultat que j’avais redouté bien plus tôt dans ma quête.
La corruption qu’exerçait mon autre Moi a finalement réussi à joindre mon cœur !

« Non… »
« Oh si… Me tuer et m’empêcher de réaliser ce que j’avais l’intention de faire, d’accord… »

La douleur est telle que je suis mise à genoux, me tenant mon cœur et sentant mes larmes glisser le long des joues, c’est insupportable !
Le téléphone me tombe de l’autre main juste après cette dernière phrase de mon autre Moi…

« … Mais je vais te pourrir la vie à tout jamais… Tu ne seras jamais libre ! Jamais tu ne pourras vivre normalement… JAMAIS ! »

Même morte, elle tient sa vengeance…
Elle est toujours là…

Et je vais subir une éternelle souffrance dans ce « monde » jusqu’à la fin de mes jours…

Dans la victoire, je suis perdante également…
Il n’y avait aucun espoir dès le départ…

Avec ce combat dont je suis vainqueur, je n’ai fais qu’aggraver irréversiblement ma corruption.
Désormais, c’est totalement impossible à guérir.
Impossible…

« Non… »

Je… Cette douleur est insupportable, elle me fait crier.

« NON ! »

Je suis perdue…

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! »











EPILOGUE









« Vous êtes certain de vous, docteur ? »

Le docteur Erik Magnusson est catégorique.
Il a beau relire les radios qui avaient été effectués pour confirmer de nouveau sa réponse, il l’a su au moment même où il l’a vue.

« Les dégâts sont irréparables, mademoiselle. »

La jeune fille baisse les yeux tristement.
Elle a les larmes aux yeux.

« N’y a-t-il vraiment aucun espoir ? »

Le docteur est ému malgré lui de voir à quel point cette jeune fille, répondant au nom de Jill Winter, est totalement abattue par la nouvelle.
Hélas, il ne peut pas réaliser un miracle pour elle.
C’est trop tard.

« Je suis vraiment navré… Croyez-moi… Votre amie est définitivement coupée de nous, elle vit à tout jamais dans son propre monde… »

Une phrase de trop…
La jeune fille, qui avait encore un peu d’espoir, ne peut plus retenir sa tristesse et pleure à champ de larmes.
Le docteur vient la consoler de son possible mais c’est finalement l’infirmière assistante qui s’en charge.

Erik Magnusson décide de la laisser avec la jeune fille pour regarder tristement l’écran de surveillance et observer l’amie de la jeune fille.

A jamais irrécupérable…
Personne ne saura ce qu’elle voulait faire en retournant à Silent Hill alors qu’elle aurait dit à son amie qu’elle ne souhaitait plus y remettre les pieds un an plus tôt…

Peut-être voulait-elle revenir par nostalgie de sa jeunesse ou retrouver son amie ?
Peut-être…

Quoiqu’il en soit, son accident de la route lui a été fatale mentalement…
Le choc fut tel qu’il a anéanti toutes ses facultés mentales et sociales.
Elle demeure totalement malade, folle et délirante à longueur du temps passant.
Elle ne reconnaît personne, pas même sa meilleure amie…
Et rien ne pourra y faire pour l’en guérir.
Elle ne vivra plus jamais comme une personne normale.
Son état actuel est même trop dangereux pour la laisser seule avec quelqu’un…
Dangereux même pour elle seule d’ailleurs !

Le docteur est effrayé de voir à quel point un simple accident banal peut complètement anéantir une vie de quelqu’un de paisible et certainement joyeuse en un instant d’inattention…

Il s’en souviendra très longtemps de cette jeune fille…
Très longtemps…
Il n’oubliera jamais Nathalie Miller et ce qui lui est arrivé…

Elle sera transférée à l’hôpital Brookhaven le lendemain.
Sa dernière demeure jusqu’à la fin de ses jours…





( )

The End…





avatar
Yann
Admin

Messages : 243
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 27
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum