Un bon vieux studio. (Blue Creek Apartment 2F (normal))

Aller en bas

Un bon vieux studio. (Blue Creek Apartment 2F (normal))

Message  Vincent Grammont le Ven 26 Aoû - 18:00

personnage Vincent Grammont
objet couteau, lampe torche, sac avec bouteille barre chocolatée, foulard, téléphone portable.
épisode précédent http://silenthillrpg.forum-canada.com/t126-blue-creek-apartment-1f-normal#585

Vincent déboula dans le couloir, la porte en fer était déjà ouverte. L'endroit était éclairé seulement par une lampe au plafond marchant encore, cela surpris vincent qui lentement s'en approcha. Elle était au bout du couloir à droite, elle laissait découvrir un endroit sombre, les murs couvert de trace sombre. de la merde? du sang? de la simple salissure comme de la boue? Vincent ne se posait pas la question.

"Chambre 201, 202" Vincent avait éteint sa lampe pour ne pas signaler sa présence. Le cri était venu d'un de ces appartements. Lentement, il attrapa son couteau, tenant d'une main moite sa poigne en bois. Il posa sa main sur une porte et la poussa, la peu de lumière qui y pénétrée venait d'une fenêtre et de la lampe derrière lui, projetant son ombre allongée sur le sol. L'endroit était calme, silencieux et vide. Pas de mobilier dans ce qui devait être la salle principale, la cuisine était aussi vide, quelques portes de placards pendaient lamentablement, dévoilant leur contenu: rien. Une porte fermée. Vincent s'en approcha et prit une grande respiration mais ses sens aux aguets détectèrent une présence; un son venant du couloir.


suite http://silenthillrpg.forum-canada.com/post?t=64&mode=reply

Il sortit d'un pas rapide, rien le couloir était sombre et vide, enfin il semblait. Pour le musicien il était impossible de ne pas avoir été vu, la lampe était juste au dessus de sa tête.
Ce dernier

- Va falloir y'aller! Pensa t-il. Le son continuait, provenant d'une pièce au bout du couloir. Vincent prit sa lampe mais la gardant éteinte il s'avança à pas de loup. Arrivé à la moitié du chemin, il vit une porte s'ouvrir et un homme en sortir. Impossible de bien le distinguer. Vincent alluma sa lampe qui comme un projecteur illumina la personne, qui dans un réflexe se protégea le visage.

- Excusez moi? Demanda Vincent d'une voix ferme, masquant son angoisse. l'homme se retourna et prit la porte juste devant lui.
- He!! Attendez!!! Hurla t-il qui se mit à courir mais trop tard il avait déjà refermé la porte à clef. Merde! Ouvrez!!! Vincent tapa plusieurs dessus essuyant de la forcer mais il pouvait entendre de l'autre côté l'homme dévaler les escalier. Il s'en écarta et commença à courir vers l'autre escalier mais à peine avait il fait trois pas qu'il s'arrêta.

- a quoi bon? il doit être loin. Je sais même pas s'il est monté ou descendu. Il fit quelque pas avant de poser avec une certaine curiosité son regard sur la porte, numéro 208 d'où venait l'homme.

https://www.youtube.com/watch?v=clq01TXQR0s

l'endroit lui était étrangement familier, pourtant il ressemblait à tout les appartements de l'immeuble, hormis ses murs peints en jaune à même le béton, un jaune autrefois vif et devenu couleur des taches de cafés. Sur le sol il vit une longue trainée rouge, il balaya les lieux avec sa lampe torche, il y vit un vieux pouf dont les billes étaient étalées sur le sol, une chaise retournée sur une table. L'endroit il le connaissait. c'est en ouvrant une porte qu'il comprit. Vincent pouvait voir la pièce où il faisait avant ses répétitions, chez Bruce le batteur dans l'appartement de son père, qui vivait seul. La salle, était encore encombrée de la batterie aux tambours déchirés, un vieil ampli dans son coin, des fils électrique pendaient du plafond. Beaucoup de souvenir, les voix des amis, le son des guitare qu'on accorde, les discutions sur tout et rien, les morceaux travaillés et retravaillés jusqu'à en avoir marre. Vincent esquissa un peu sourire, c'est ici que ca a commencé, comme beaucoup de groupe plein de rêve et d'emmerde.

La trainé rouge traversée la pièce et allait dans une autre pièce. Presque hésitant il ouvrit la porte et y découvrit la chambre de Bruce, c'est avec amusant qu'il se dit que beaucoup de fille y étaient entré avant lui. Le Lit était étonnamment propre, les draps encore dessus, alors que le reste de la pièce était en désastre. Quelque chose brillé sur le lit. Il s'en approcha. Une montre.

c'est d'une main tremblante qu'il la prit et la leva, la lampe dessus. C'était celle de son fils anthony. Il tremblait, ses lèvres ses mains, il se revoyait lui offrant pour son huitième anniversaire, cette petite montre sans prétention qu'il n'aura porté qu'un an. Vincent leva les yeux et hurla reculant laissant tomber sa lampe. Il avait put voir sur le mur écrit dans du sang.


- "Ici à commencé la légende mais il faut retourner là où elle est née! Pour voir où est la vérité"
avatar
Vincent Grammont

Messages : 45
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum